MICHELIN : Son histoire   3 comments

 Image2

Michelin : Son histoire

Michelin est créé à Clermont-Ferrand par les frères Edouard et André Michelin qui reprirent l’entreprise fondée par leur grand-père de construction de patin à frein pour les bicyclettes.

C’est en 1891 qu’Edouard Michelin met au point et fait breveter le premier pneumatique démontable avec chambre à air pour bicyclette. La réparation d’un pneu est désormais possible en un temps record (il fallait auparavant avec le pneu entoilé collé sur la jante, pas moins de trois heures de travail et une dizaine d’heures de séchage). La légende dit que c’est lors du passage d’un cycliste anglais à Clermont-Ferrand et qui avait crevé qu’Edouard Michelin eut l’idée de la chambre à air.

La réussite de ce nouveau système est marquée la même année par le vainqueur de la première édition cycliste du Paris-Brest-Paris Charles Terront dont les roues du vélo sont équipées de chambres à air.

C’est en 1892, que le pneumatique avec chambre à air démontable est présenté plus largement au public lors de la course dite "course aux clous" sur le parcours de laquelle les frères Michelin avaient généreusement semé des clous pour garantir le succès de ses concurrents, montrer que la crevaison n’était plus un problème et faire connaître leur invention au grand public. Seuls les concurrents équipés de pneus démontables avec chambre à air furent en mesure de terminer la course grâce à ce système révolutionnaire d’une part et grâce également à la présence d’une assistance des coureurs (une première).

L’invention dont le succès est immédiat dans le monde cycliste envahit rapidement le secteur automobile et le pneu démontable équipa ensuite les fiacres.

Michelin conçoit et fabrique la première voiture roulant sur pneumatiques en 1895 : "l’éclair" qui sera suivie en 1899 par un autre modèle (baptisé la "Jamais contente"), première voiture équipée de pneus Michelin qui atteindra les 100 km/h.

En 1898 naît le symbole de la firme Michelin : le Bibendum. Inspiré de la représentation d’une pile de pneus, le Bibendum qui "boit" les obstacles de la route est le fruit de la création du célèbre dessinateur O’Galop.

C’est en 1900 qu’André Michelin lance le désormais célèbre guide rouge qui sera associé en 1926 à l’Etoile de bonne table. Le guide Michelin est un guide des restaurants et adresses utiles à l’usage des automobilistes afin de leur permettre d’approvisionner leur véhicule, de la faire réparer, de permettre au chauffeur de se loger, de se restaurer mais aussi de correspondre par poste, télégraphe ou téléphone. Le calcul d’itinéraires sera ensuite ajouté an 1908, suivi des cartes routières en 1910 et de la numérotation des routes de France et des panneaux routiers en 1912.

En 1906, Michelin implante sa première unité de production en Angleterre, à Londres : Michelin Tyre Co. Ltd. et continue son développement par l’ouverture en 1907 d’une usine aux Etats-Unis (New Jersey).

La roue en acier démontable est inventée en 1912 par Michelin : c’est en quelque sorte l’ancêtre de la roue de secours.

Dès le début du siècle, Michelin, passionné d’aviation, se lance également sérieusement dans le domaine de l’aéronautique et commence à créer les bases de son avenir.

C’est ainsi que le Grand Prix Michelin est créé pour récompenser les aviateurs.

Pour la première fois en 1911, le Grand Prix Michelin permettra de relier en avion Paris à Clermont-Ferrand (avec un atterrissage sur le Puy de Dôme !).

En 1914, la guerre éclate et Michelin va construire 1884 avions bombardiers Bréguet dont les 100 premiers seront gracieusement offerts au gouvernement frnaçais et les autres vendus à prix coûtant.

Les ateliers de fabrication de pneumatiques de Clermont-Ferrand sont alors transformés pour les besoins de la construction aéronautique et d’autres pour serviront d’hôpital de fortune pour y soigner les blessés de la guerre.

1923 marque la naissance du premier pneu tourisme à basse pression (2,5 bars) nommé "Confort" qui permettra de parcourir 15.000 km. Il sera suivi en 1932 par le "Super Confort", un pneu à très basse pression qui permet de parcourir 30.000 km.

En 1927, les usines Michelin emploient plus de 10.000 salariés dans les unités de Clermont-Ferrand.

En 1929, Michelin adapte son pneu aux roues d’un autorail : la célèbre Micheline qui sur le trajet Paris-Deauville atteint la vitesse moyenne de 107 km/h.

Dès 1930, Michelin poursuit ses recherches et lance le pneu à chambre incorporée (précurseur du tubeless).

En 1933, le premier pneu à clous est commercialisé par Michelin pour rouler sur le verglas ou la neige suivi en 1934 du pneu "super stop confort" à lamelles qui permet une meilleure adhésion des véhicules sur route mouillée, du pneu à carcasse d’acier pour les poids lourds.

La société Citroën est reprise par Michelin en 1935. Le TPV (Tout Petit Véhicule) est à l’étude…. ce n’est autre que la célèbre 2 CV !

 

Extrait du site Michelin

Advertisements

Publié 25 septembre 2009 par ajeanpierre dans Non classé

Tag(s) associé(s) :

3 réponses à “MICHELIN : Son histoire

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. coucou Jp de stbg,qui ne connait pas la pub Michelin !!!bonne idée de billet !!!mais où es tu donc !!!bonne continuation à toi !!!

  2. Je suis à Strasbourg !! Mais bon, beaucoup de boulot qui me scotch sur l’ordi, pas toujours le temps !!A+@

  3. ouf, enfin un tit mot Jp !!!c’est bien de faire un signe !!!au moins de temps en temps !!!suis certaine que tu vas trouver le temps !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :